INFO PREMIER

Affaire Bettencourt : Woerth reconnaît avoir demandé la Légion d'honneur pour Patrice de Maistre



"Je n'ai rien à voir avec l'affaire Bettencourt. Je consacre tout mon temps à mon ministère", a assuré Eric Woerth, jeudi devant l'Ajef.

Woerth reconnaît avoir demandé la Légion d'honneur pour Patrice de Maistre

J 'ai fait comme de multiples députés, c'est d'une grande banalité. Je n'ai jamais dit que cette lettre n'a pas existé" : Eric Woerth a reconnu, jeudi 2 septembre, devant l'Association des journalistes économiques et financiers (AJEF), qu'il avait bien écrit une lettre pour demander la Légion d'honneur pour Patrice de Maistre.

Invité pour parler des retraites, le ministre du travail a été interrogé à plusieurs reprises sur cette lettre, dont l'existence a été révélée mercredi par L'Express et Le Canard enchaîné. Elle était adressée en mars 2007 à Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'intérieur, par le député Eric Woerth, trésorier de l'UMP. Le document, saisi lors d'une perquisition, mi-août, selon L'Express, est en possession de Philippe Courroye, le procureur de Nanterre (Hauts-de-Seine) et de la brigade financière.

"JE N'AI JAMAIS MENTI À QUI QUE CE SOIT"

Affaire Bettencourt La lettre qui contredit Eric Woerth

"Vous avez sorti toutes les lettres que font les députés ? On est dans la banalité absolue", s'est défendu jeudi M. Woerth, qui avait d'abord refusé de répondre précisément à la question. "Je suis sur la sellette et cela va durer encore un certain nombre de mois. J'ai décidé de ne pas me plaindre, donc je ne me plains pas. Je n'ai rien à voir avec l'affaire Bettencourt. Je consacre tout mon temps à mon ministère", a aussi assuré le ministre, qui affichait sa décontraction.

En marge d'une réunion de jeunes militants de l'UMP, mardi, à Port-Marly (Yvelines), il avait déclaré qu'il était confronté à "une entreprise de démolition inédite" et que cette nouvelle accusation "s'effondrera, comme tout". Avant d'ajouter : "Je n'ai jamais menti à qui que ce soit et que ce soit cette lettre ou autre chose, je n'ai jamais menti ni aux Français ni évidemment à la justice."

Béatrice Gurrey





02/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres