INFO PREMIER

COMPIÈGNE (60) Une curieuse vente au galop...

La Société des courses de la cité impériale a-t-elle bénéficié de solides appuis pour le rachat de l'hippodrome qu'elle louait jusqu'à présent à l'ONF ? Le Canard enchaîné affirme que la vente est entachée d'irrégularités.

La Société des courses de Compiègne avait acquis très discrètement les 57 hectares de l'hippodrome du Putois pour un prix défiant toute concurrence.

Mais qui donc lui a mis le pied à l'étrier ? Éric Woerth ? Philippe Marini ? Toujours est-il que la société des courses de Compiègne vient de réaliser un sacré jackpot en mettant la main sur la totalité de l'hippodrome du Putois pour 2,5 millions seulement.
Un prix qui frise l'indécence, à deux pas du très riche quartier du « triangle d'or », pimpantes villas et grosses maisons bourgeoises à l'orée de la forêt de Compiègne, où la moindre parcelle s'arrache... à prix d'or.
Pour à peine le prix d'une belle propriété dans le secteur, l'association, elle, a acquis d'un coup les 57 hectares du champ de courses et ses 5 000 m² de bâtiments !

Dont le magnifique pavillon de style anglo-normand (587 m²) qui abrite la salle des balances et les locaux administratifs de l'hippodrome...
« Même pas le prix de notre seul club house », s'étonne ce membre du golf qui partage une partie des terrains avec les courses. Une cohabitation qui a tourné au vinaigre.

Éric Woerth intervient personnellement

Mais de ça, comme du rachat, le président Antoine Gilibert, propriétaire de trois maisons de retraite dans la ville, dont la prestigieuse résidence du Rond-Royal dans le quartier le plus huppé, voudrait parler le moins possible.
Préférant évoquer les investissements qu'il a réalisés pour améliorer l'hippodrome.
Las, le Canard enchaîné s'est mis sur le coup. Dans son édition d'aujourd'hui, il affirme, documents à l'appui, que l'Office national des forêts (ONF) n'aurait jamais dû vendre un terrain qui lui appartenait depuis des lustres. En vertu d'une ancienne loi du code forestier, visant à éviter le morcellement des domaines.

Tandis que le Courrier picard obtenait des confidences. « Même les plus proches du maire n'ont rien su de cette vente. Mais lors de l'assemblée générale de la société, le président a chaleureusement remercié Éric Woerth », raconte cet élu sous couvert de l'anonymat.

Grand connaisseur du milieu hippique puisqu'il est aussi maire (UMP) de Chantilly, Éric Woerth a personnellement supervisé cette affaire qui relevait de son ministère. Le 29 octobre 2009, il a pris la plume pour confirmer au président Gilibert que l'État était bien d'accord pour vendre.


Le golf se voit déjà dans le trou

Curieusement, sa lettre est datée trois mois avant que la communauté d'agglomération présidée par Philippe Marini, sénateur-maire UMP de Compiègne, ne lève de son côté tout obstacle, en renonçant à son droit de préemption... Comme si tout était réglé d'avance ?

Surtout, s'étonne le Canard, Éric Woerth évoque une clause d'intéressement entre la société des courses et l'État, dans l'hypothèse où des plus values seraient réalisées sur la revente de parcelles. Il garantit la continuité de l'activité hippique, mais le golf a disparu.
Et dans l'acte de vente établi en préfecture le 17 mars 2010, l'hippodrome est aussi assuré de son maintien pendant 50 ans. Tandis que la continuité du golf s'entend « accessoirement ».

Question : combien rapporterait la revente des 6 hectares du golf à 300 mètres du château ? Cet agent immobilier s'étouffe. « À ce niveau-là, dans un tel quartier, il n'y a tout simplement pas de limite de prix... »

Or entre la Société des courses et le golf, la tension est à son comble depuis qu'Antoine Gilibert veut faire plier les golfeurs avec des baux d'un an renouvelable selon son bon vouloir.

Écœurés, neuf des onze membres du bureau du golf ont démissionné. L'affaire se terminera devant le tribunal le 16 septembre. D'ici là, l'assemblée générale aura déjà désigné un nouveau président. Un ami d'Antoine Gilibert bien sûr...

PASCAL MUREAU



21/07/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres