INFO PREMIER

Décès de Nadine Ramaroson: Un rescapé du naufrage témoigne.

Andry Rakotondrainy, journaliste et attaché de presse auprès du ministère de la Population et des Affaires Sociales est l’un des rescapés du naufrage survenu dimanche 28 août 2011 à Soanierana Ivongo.  Il a fait un témoignage, dont voici le contenu :

« Après avoir assisté au festival Tsôlabe à Sainte–Marie, nous avons embarqué à bord d’une vedette, prévue nous transporter jusqu’à Soanierana Ivongo. À quelques mètres du rivage de Soanierana Ivongo, le commandant a donné l’ordre de tourner à gauche pour esquiver une vague déferlante. Notre vedette a été déséquilibrée par une vague, s’est retrouvée entre deux vagues et a fini par se retourner. Je suis donc tombé dans la mer et à cet instant même, je me suis dit que je vais faire le maximum pour sortir de l’eau même si je ne sais pas nager. Je me suis accroché sur la vedette déjà renversée.
Cependant, une autre vague m’a heurté et encore une fois, je me suis retrouvé dans la mer. Sorti pour la deuxième fois hors de l’eau, je me suis accroché sur une bouée glissant et je me retrouve pour la troisième fois dans l’eau.
J’ai tout fait pour ressortir de l’eau et me suis accroché à l’hélice de la vedette mais comme je n’avais qu’une seule main, je suis de nouveau tombé. Emporté par la vague, je me suis retrouvé debout dans l’eau et j’ai touché du sable et c’est là que j’étais conscient que j’étais tout près de la plage. Arrivé sur la terre ferme, la population, conduite par le Chef Fokontany m’a sauvé. Le corps de la Ministre et de l’attaché de presse ont été retrouvés morts sous la vedette. Quelques minutes plus tard, une explosion s’est produite et un garde du corps du ministre de la Population venu à la rescousse et d’autres secouristes ont trouvé la mort. Sur les 10 staffs du Ministère de la Population, 4 corps ont été morts noyés, 2 personnes portées disparues et 4 autres personnes rescapées ».

Selon ce témoin, toutes les personnes à bord de la vedette portaient des gilets de sauvetage. Il fait part de fortes vapeurs d’essence après le naufrage.

Le bilan de cet accident s’élève à 14 décès : Nadine Ramaroson, 5 de ses collaborateurs au ministère de la Population, un garde du corps et 7 habitants des environs du naufrage.

L’embouchure d’Ivonany, au large de Soanierana Ivongo est connue pour son caractère très dangereux. Selon l’organisatrice du festival Tsôlabe des baleines à Sainte Marie, Ony Schneider, le départ trop tardif du bateau dans l’après-midi suite à la prolongation d’une réunion tenue par la ministre avec une association de femmes de l’île aurait pu contribuer à la survenance du drame. Par ailleurs, Nadine Ramaroson aurait pu être embarrassée dans ses tentatives de dégagement par des lambaoany dont elle avait été ceinte à cette occasion.

Les dépouilles de la ministre Nadine Ramaroson et de ses proches collaborateurs ont été exposées au gymnase Soavita à Toamasina ce lundi 29 août, où le président de la HAT et son épouse, accompagnés de plusieurs membres du gouvernement, se sont rendus pour exprimer leurs condoléances. Le cortège funèbre quittera Toamasina ce jour et se dirigera au Palais des Sports à Mahamasina.

Un deuil national a été décrété pour la journée du vendredi 2 septembre.

Recueilli par Valis


30/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres