INFO PREMIER

DSK inculpé mais... libéré en attendant son procès

Il y aura bien un procès DSK aux Etats-Unis. L'ex-patron du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn, accusé d'agression sexuelle samedi dernier sur une femme de chambre d'hôtel, a été formellement inculpé jeudi à New York.


Conséquence : à moins que DSK ne plaide coupable, il sera jugé dans les prochains mois à New York. Parallèlement, la cour a accepté la remise en liberté de l'ancien candidat à la primaire socialiste contre le versement d'une caution d'un million de dollars et d'un dépôt de garantie de cinq millions. Cette libération a par ailleurs été assortie de nombreuses conditions.

Les avocats de DSK se sont félicités de cette décision à l'issue de l'audience. «Nous pensons qu'il quittera la prison de Rikers Island demain (vendredi)», a déclaré William Taylor, alors que son client devait encore passer une nuit en détention avant le paiement de la caution.
Prochaine audience le 6 juin
L'inculpation formelle de l'ancien directeur du FMI a été prononcée au début de l'audience qui se tenait au tribunal de Manhattan et à laquelle assistait DSK, vêtu d'un costume et l'air plus détendu que lors de l'audience précédente. Ses avocats, son épouse Anne Sinclair, sa fille Camille, ainsi que plusieurs dizaines de journalistes, étaient également présents.

La décision d'inculper DSK avait été prise en secret préalablement par un Grand jury. Cette instance, qui réunit des citoyens en dehors de la présence d'un juge, avait entendu mercredi la victime présumée, une immigrée guinéenne âgée de 32 ans et avait jusqu'à vendredi au plus tard pour rendre sa décision.
DSK sous vidéosurveillance
Au cours de cette audience, qui a duré un peu moins d'une heure, les avocats de DSK ont obtenu sa remise en liberté sous caution, après avoir rassuré la cour face à tout risque de fuite. Outre le paiement d'une caution d'un million de dollars, DSK devra notamment s'engager sur un dépôt de garantie de 5 millions de dollars qui seront saisis par la justice en cas de violation des conditions de libération.

Par ailleurs, cette libération est soumise à plusieurs conditions. DSK,qui a déjà remis son passeport français à la justice américaine, sera assigné à résidence à Manhattan et devra donner aux autorités américaines tous ses documents de voyage. Il fera l'objet d'une surveillance vidéo et un garde, armé, sera présent avec lui en permanence, a indiqué la cour.

La prochaine étape judiciaire a été fixée au 6 juin. Dominique Strauss-Kahn comparaîtra alors à nouveau devant la justice américaine pour une audience lors de laquelle il plaidera coupable, ou non coupable, des accusations de crime sexuel qui pèsent sur lui.

AFP



20/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres