INFO PREMIER

Elections communales du 20 décembre - Guy Ralaiseheno joue le pion ?

Quand Fetison Andrianirina a déclaré sur une chaîne privée de la Capitale que « les trois mouvances feront tout pour que les élections communales prochaines n'aient pas lieu », et a indiqué que « ceci pourrait se manifester par le refus de démissionner par la majorité des quelque 1 500 Maires dans toute Ile, qui ont été élus sous la couleur du Tim », qui aurait pu penser que Guy Maxime Ralaiseheno, Maire 'Ankaraobato, pourrait être le pion de l'opposition pour mener cette mission presque impossible vu le fait qu'à la dernière réunion des Maires, sous l'égide de ce dernier, ayant eu lieu la semaine dernière à l'Espace Salohy à Andoharanofotsy, environ 200 Maires ont répondu présents, un nombre qui n'a même pas atteint le tiers de ces élus locaux.
Quoi qu'il en soit, certains participants à la réunion ont déjà affiché leur désapprobation à la démarche de Guy Maxime Ralaiseheno. Une position qui a fait tache d'huile dans bien d'autres Districts du pays et rejette tout en bloc la décision de ce Maire d'Ankaraobato de se faire élire président de l'Association des Maires de Madagascar, alors qu'il a déjà été débouté par ses pairs d'Analamanga, mais cela n'a pas empêché ce dernier de persister dans la voie qu'il a choisie et qui, selon ses propres explications lors de sa dernière
conférence de presse avant la réunion des Maires, a été qualifiée par certains de « suicide politique ».

Ainsi, les Maires au sein du District de Fénérive - Est ont déclaré – déclaration signée par leur président, Bernard Imboalahy - officiellement leur désapprobation à l'endroit de Guy Ralaiseheno qui s'est « auto - proclamé », selon leur propre terme, président de l'Association des Maires de Madagascar, « nous ne l'avons pas élu ».

Les Maires du District d'Antalaha ne sont pas en reste, dont Joseph Rabe et Délien, de même pour le District d'Andapa où les Maires, Jean Rabenasy, Jacques Rojerch Rarivondranaivombana, Aurélien Andrianiaina, Jean José, William Ramiandriso, Jean Brinet Ratovo, Rasamijaona, Fidison, Henri Dohny Bemazava n'acceptent pas sa nomination en tant que tel sans leur aval.

Philobert Milavonjy Andriasy, Sambemana, Odon Sambeandrainy, Julien Randrianandrasana, Maires de la Région Androy ont également haussé le ton sur l'acte d' « usurpation » de ce dernier, ainsi que les Maires du District de Mananara Nord.
Après le boycott des Maires d'Analamanga sur « sa » réunion à l'Espace Salohy, Guy Maxime Ralaiseheno a également fait l'objet de la désapprobation totale des élus locaux de toute l'Ile.
Quoi qu'il en soit, la stratégie de l'opposition, du moins de la mouvance Ravalomanana de miser sur le refus de démission des Maires, semble être vouée à l'échec si l'on fait la comparaison  entre le nombre des Maires dans sa totalité et ceux qui étaient présents à l'Espace Salohy.

Corinne R.


18/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres