INFO PREMIER

Emmanuelli,PS un doigt d’honneur pour Fillon à l’Assemblée nationale


Le député PS des Landes, Henri Emmanuelli, s'est emporté contre les propos de François Fillon en faisant, furtivement, un doigt d'honneur au Premier ministre.

C'est de notoriété publique : l'Assemblée nationale ressemble souvent à une cour de récréation. Eh bien c'était encore plus vrai ce mardi, où une scène pour le moins cocasse s'est déroulée en plein débat sur la très sérieuse réforme fiscale. Le député socialiste Henri Emmanuelli s'est ainsi emporté contre le Premier ministre François Fillon au point de lui adresser un doigt d'honneur en plein hémicycle.

Pris en flagrant délit par les caméras de France 3, M. Emmanuelli n'a pas cillé à l'issue de la séance ("Je vous laisse fantasmer, je ne sais pas de quoi vous me parlez."), allant même jusqu'à prendre la parole à son retour dans l'hémicycle : "Je vois circuler une photo où, paraît-il, je fais un doigt d'honneur au Premier ministre. Je n'ai pas fait de doigt d'honneur au Premier ministre."

Puis de s'enfoncer : "Si ça a été interprété comme ça, j'en suis désolé. Le président de l'Assemblée, qui, lui, a regardé l'ensemble de la vidéo --j'ai eu une discussion avec lui-- partage mon avis. Maintenant, si ça a pu choquer, j'en suis désolé. Mais sachez que si j'ai quelque chose à dire à M. Fillon, je suis encore assez grand et j'ai encore assez d'expérience pour lui dire ce que j'ai à lui dire sans faire des gestes inconvenants." Pour la petite histoire, Henri Emmanuelli n'a que neuf doigts.

Henri Emmanuelli cherchait sans doute un moyen de redorer le blason du PS après l'affaire DSK : Pourquoi pas un petit doigt d'honneur adressé au Premier Ministre, François Fillon,  à l'Assemblée nationale ? Honneur, déshonneur, des concepts devenus mineurs chez ces politiciens qui manient le majeur comme de vrais sauvageons (Jean-Pierre si tu nous regardes...).

Eric Besson maniait déjà le majeur à la perfection face à des journalistes en 2009... Comment faire confiance à des politiques qui ne savent pas se maîtriser en public ?

  François Fillon répondait à Jean-Marc Ayrault (Questions au Gouvernement), sur la fiscalité du patrimoine, à l'Assemblée nationale, le mardi 7 juin 2011.

D.B





07/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres