INFO PREMIER

La paix armée ? voitures 4 x 4 aux forces armées

Quelques jours avant la fête de l’indépendance, Andry Rajoelina a procédé hier à une dotation d’une cinquantaine de voitures 4 x 4 aux forces armées au camp du 1er RTS de Fiadanana. Lors de cette cérémonie, le président de la HAT, en tant que chef suprême des armées, a insisté quant à la solidarité des forces armées. L’homme a bien martelé ceux qui cherchent à diviser l’armée agissent contre la nation. Un rappel certes, mais dans la conjoncture politique actuelle, l’intervention d’Andry Rajoelina va loin.

   Après le sommet de Sandton, notamment de la fameuse recommandation sur le « retour sans conditions dans le pays de Marc Ravalomanana », ce n’est pas un secret pour personne que les forces armées ne resteront pas les bras croisés. Tandis qu’une minorité, les trois mouvances, rêvent à un règlement de la situation après le retour de « dada ». Et Andry Rajoelina, avec Camille Vital semblent profiter de la fête de l’indépendance de rameuter la solidarité des forces armées.

  Car ce « retour de Marc Ravalomanana» exigé par la SADC ne fait qu’aiguiser le nationalisme, notamment dans les rangs de l’armée. Surtout que les partisans du président démissionnaire osent avancer que le retour de leur « patron » sera sécurisé par des forces de la SADC et des Nations Unies. Une information démentie par des diplomates de l’ONU à Madagascar. Mais, une autre source (officieuse) signale que si la SADC oserait franchir le Rubicon, il se pourrait que des forces françaises, habituées dans les opérations de FASOI (forces armées dans l’Océan indien) vont réagir… Attention, il ne faut pas que Madagascar soit le théâtre d’un conflit international ! Que notre pays ne suive pas l’itinéraire malheureux de la crise ivoirienne !

   A travers cette cérémonie d’hier, Andry Rajoelina et Camille Vital entendent « avertir » quelques éléments militaires félons. Car à leur tête figureraient des anciens ministres et d’anciens chefs de corps de l’ancien régime. Dans ces réunions, ont été avancées même un scénario d’un coup d’Etat. Aussi, faut-il « une paix armée ».

    Touchant au fond la dotation de véhicules militaires, il s’agit d’une action normale et salutaire. Toutefois, cela ne suffit pas pour régler réellement le problème de sécurité à Madagascar. En d’autres termes, les 50 véhicules 4x4 parviendront-elles vraiment aux forces de sécurité en mission contre les « dahalo ». Le régime transitoire a intérêt à imposer une obligation de résultats sur l’utilisation de ces matériels. Sinon, ce sera toujours comme auparavant : « Ny taloha ihany no miverina ! »

Iaban’i Todimahery


21/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres