INFO PREMIER

Masoala: Saisie de rondins de bois de rose

Une opération coup de poing menée par les forces de l'ordre a fait ses preuves. En six jours, elles ont saisi près d'un millier de rondins de bois de rose.


Le rideau est tombé sur le trafic de bois de rose dans le nord-est de la grande île. En l'espace de six jours, le task-force a saisi 991 rondins, pillés dans les réserves naturelles de Mananara Nord, Antalaha, Andapa et Maroantsetra. Par ailleurs, sept suspects ont été placés sous mandat de dépôt, dont un opérateur économique malgache.
La mission est coordonnée par le ministère de l'Environnement. Des éléments des forces armées, des gendarmes et des policiers ont commencé à remonter la trace des trafiquants depuis samedi. Pour cette opération, les éléments spécialisés du Service-Antigang (SAG) et la police judiciaire de la brigade criminelle ont mis la main à la pâte.

Grande envergure

L'opération a été lancée le 18 mai. Le premier coup d'éclat des éléments mixtes du task-force remonte au week-end dernier. Entre samedi et lundi, ils ont mis la main sur environ 200 rondins de bois de rose et 93 autres de palissandre. Quelques suspects interpellés ont été auditionnés.

Entre lundi et mardi, un trafiquant de bois précieux qui travaillerait pour le compte d'un opérateur économique, s'est fait prendre dans les mailles des filets tendus par le task-force. Il s'est fait coincer avec 30 rondins de bois de rose.

Quatre dockers, en train de déplacer les rondins au moment où les forces mixtes ont débarqué, ont été mis dans le même sac que lui. Cuisiné par la police judiciaire, celui-ci a balancé un opérateur économique, interpellé à son tour. Les limiers ont réussi à remonter de fil en aiguille jusqu'à une Pakistanaise après lui avoir tiré les vers du nez. Cette dernière est soupçonnée d'avoir trempé dans le trafic en tant que receleuse.

Les sept suspects ont été mis en détention préventive après avoir été entendus par le juge d'instruction.

En continuant leurs investigations, les hommes du task-force ont débusqué un trafic de bois de rose d'une grande envergure sur la plage de Ratsy Anarana. Ils ont découvert 735 rondins de bois de rose qui allaient être, soit chargés en pirogue dans un cargo qui a jeté l'ancre au large, soit acheminés jusqu'à un village au bord de la mer.
Les rondins avaient été laissés sur une plage déserte. Les propriétaires n'étaient pas sur les lieux. En revanche, un homme, chargé d'y garder un œil a été arrêté.
D'après les informations parvenues au task-force, un Chinois serait à la tête de la filière.

Seth Andriamarohasina



28/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres