INFO PREMIER

Non à l’exigence de la mouvance Ravalomanana

Comme le jour du départ, les délégations malgaches parties pour la Capitale botswanaise ont ensemble repris le chemin du retour hier, à l'exception du Président de la Haute autorité de la Transition et de ses proches collaborateurs qui ont regagné la Capitale malgache à bord d'un jet privé. A Ivato, lors d'un bref entretien avec la presse, l'Homme fort de la Transition a déclaré ne pas avoir fait d'objection sur le retour au pays de l'Amiral rouge, outre le résumé de la Rencontre de Gaborone.


Les informations parvenues au pays changent selon les sources, vu le fait que chaque entité essaie de raviver l'espoir de ses partisans respectifs. Ainsi, le Président Rajoelina trouve qu'il est fondamental d'apporter des précisions sur ce qui s'est réellement passé durant le Sommet de Gaborone. « Quoi qu'il advienne, la crise politique qui a miné le pays connaîtra sa fin, qui est par ailleurs le plus grand souhait de la population malgache », a - t - il dit, tout en rappelant que « il n'a jamais été question de négociation, ni de proposition d'une nouvelle Feuille de route. La Sadc a convoqué les parties prenantes au paraphe de la Feuille de route à Ivato, sans oublier ceux qui ne l'ont pas fait. Devant une assistance composée de tous les participants au Sommet de Gaborone, la Sadc a fait le rapport de la rencontre en terre botswanaise, ce choix n'est pas fortuit, c'est une méthode adoptée pour éviter la désinformation ».

Et en résumé, « la Sadc a approuvé la Feuille de route qui, par la suite devrait être appliquée par tous les acteurs politiques malgaches. La Communauté a également fait appel à l'adhésion de trois mouvances à la Feuille de route ainsi que la composition de toutes les Institutions de la Transition. Son appel s'adresse ainsi à la Communauté internationale, notamment les Nations Unies pour apporter son assistance aux élections à Madagascar », a - t - il continué.

Non à l'exigence de la mouvance Ravalomanana

Mais le pays n'est totalement pas sorti de l'auberge, tout dépendra du Sommet des Chefs d'Etat de la Sadc, du samedi 11 juin. Simples citoyens et acteurs politiques croisent les doigts pour qu'une décision ferme soit prise sur le cas malgache. « La décision finale sur le cas malgache sortira à l'issue de la Réunion de samedi prochain, en Afrique du Sud. Une décision qui, j'espère, constituera un soubassement du développement de notre pays », a - t - il continué. Questionné sur l'éventuel retour au pays de l'Amiral rouge, le Président Rajoelina n'a pas fait d'objection.

« Ce n'est pas moi, Andry Rajoelina, qui l'ai mis dans cette situation, c'est - à - dire en exil depuis 9 ans. C'est plutôt le mouvement populaire de 2009 qui a permis à ses partisans de regagner le pays. Ainsi, je ne vois pas la raison de lui interdire le chemin du retour au pays.  Néanmoins, il devrait se comporter à l'avenir comme un véritable Raiamandreny du pays », a - t - il renchéri.

Sur l'exigence de la mouvance Ravalomanana, en contrepartie de sa signature, c'est - à - dire sur la nomination d'un nouveau Premier ministre, issu de cette formation, le Président Rajoelina n'est nullement impressionné par cette position et a indiqué que « la mise en œuvre de la Feuille de route a déjà franchi une étape, à savoir la nomination d'un Premier ministre de consensus ainsi que les membres du Gouvernement.

Par ailleurs, l'heure n'est plus aux négociations mais plutôt à la mise en place de toute forme de garantie pour mettre définitivement fin à la crise cyclique dans le pays ».
Et lui de continuer, « je rappelle également que le manque de garantie sur l'alternance au pouvoir de manière démocratique est à l'origine des crises politiques dans le pays. Et actuellement, Madagascar constitue la première expérience en Afrique sur la démission d'un candidat sortant de la présidentielle, 60 jours avant la tenue des élections ».

Corinne Razafiarisony



09/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres