INFO PREMIER

Pêche illégale Encore le même armateur

Le patrouilleur « Atsantsa » a surpris à nouveau un bateau effectuant illégalement de la pêche au requin dans les eaux malgaches alors qu'il ne disposait que d'une autorisation pour pêcher le thon.

Cette fois-ci, c'est au large de Farafangana que le patrouilleur malgache, opérant dans le cadre d'une mission conjointe de surveillance de la Commission de l'Océan indien, a arraisonné un navire ayant à son bord 1200 kg d'ailerons de requins et 20775 kg de requin.

Le Ministre de la pêche et des ressources halieutiques, le colonel Georget Mandehatsara, révélait à la presse ce mercredi 15 septembre que ce bateau avait le même armateur que le thonier Shun Feng qui avait été surpris effectuant les mêmes activités illégales le 3 septembre dernier.



De ce fait, outre la saisie de la cargaison, les autorités malgaches appliqueront à nouveau l'amende maximale prévue par les textes : 100 millions d'Ariary. Le ministre a par ailleurs assuré que la licence de pêche de l'armateur concerné ne serait pas renouvelée.

Recueilli par Yann

100 autres millions d'ariary pour Dae Young

La société Dae Young a encore fait des siennes. Des requins entiers et des ailerons de requins ont été trouvés à bord de ses navires.
Il y a deux semaines, un des navires de Dae Young a été appréhendé en possession d'ailerons de requins et même de requins entiers. Avant-hier encore, le bateau patrouilleur « Atsantsa » a effectué une perquisition du navire Shen Quing Feng au large de Farafangana et y a découvert 20 775 kg de requins et 1 200 kg d'ailerons, bien que le bateau dispose d'une licence commerciale. Ainsi, Dae Young est encore sommé de payer une nouvelle amende de 100 millions d'ariary.

Cette amende ne représente même pas 50 000 dollars. La sanction est bien moindre par rapport aux chiffres d'affaires de ce genre d'armateur. Aussi, le ministre des Pêches soumissionnera une nouvelle ordonnance rectificative de l'actuelle ordonnance 93 023 en conseil des ministres afin de mieux sanctionner ces récidivistes.
Par ailleurs, la cargaison illicite de l'autre navire de Dae Young a déjà été mise en vente et n'a rapporté que 40 millions d'ariary. Mis à part le fait que le ministère ait sanctionné le Shen Quing Feng, la licence d'exploitation commerciale de Dae Young qui expire normalement à la fin de ce mois ne sera plus renouvelée.
En effet, Dae Young possède deux licences, pour la pêche commerciale et la pêche à caractère d'essai. La licence de la pêche commerciale ne sera plus renouvelée, même si le protocole d'accord n'expire qu'en septembre 2012.

Pêche commerciale et à l'essai

Quelle différence entre pêche à caractère d'essai et pêche commerciale ? La première peut englober la pêche en gros de requins ou autres mais ne peut excéder un certain volume pour une espèce spécifique. La seconde est bien spécifique à une certaine espèce. Le Shen Quing Feng, navire de Dae Young, ne possédait qu'une licence de pêche commerciale spécialement pour le thon.
Ce navire n'a donc pas l'autorisation de pêcher le requin et encore moins de traiter ces requins en ôtant leurs ailerons. Dorénavant, Dae Young ne pourra donc plus évoluer dans les mers malgaches et ce grâce à l'Atsantsa.

Madagascar dispose d'un programme de surveillance maritime mis en œuvre pour une période de trois ans (2007 - 2010), financé conjointement par l'Union Européenne à hauteur de 7.000.000 euros et les Etats membres de la COI à hauteur d'un minimum de 20% du coût total de l'action. Une surveillance maritime qui porte ses fruits car, récemment, deux navires réunionnais ont également été avertis pour pêche illicite dans nos mers. Cela a pu se faire grâce à la surveillance par satellite. Même si l'« Atsantsa » travaille seul pour surveiller les côtes malgaches, les satellites facilitent sa mission, à travers la nouvelle technologie.

Faly R.


16/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres