INFO PREMIER

Pêche illicite de concombres de mer à Madagascar

Pêche illicite de concombres de mer à Madagascar : importante saisie de matériel de plongée à Ampapamena.


Le bâtiment Atsantsa du Centre de Surveillance de Pêche effectuait une mission de routine pour repérer et enlever les poteaux illégaux installés pour la pêche aux crevettes. Le navire du CSP de Madagascar avec à son bord un équipage mixte de 17 personnes (composée de membres de la Gendarmerie Nationale, de la Marine Nationale et de civils du CSP) a envoyé le lundi 23 mai une vedette pour effectuer un contrôle de routine des embarcations amarrées au débarcadère d'Ampapamena.

Le Lieutenant de vaisseau, officier d'opération Ralaiarivony Harifidy A. Alex accompagné de l'adjoint chef du CSP à Antananarivo, Pascal Randrianatarivola et de Rahajarimanana Saotra, commandant en intérim ont eu la surprise de découvrir en soulevant une bâche posée sur une des embarcations présente un important lot de matériel de plongée ainsi qu'un stock d'holothuries. La présente conjointe de ce matériel et d'holothuries constitue la preuve que ce matériel était utilisé illicitement pour la pêche de cette espèce.


Ils procédèrent alors à la saisie du matériel de plongée (26 bouteilles de plongée, 10 détendeurs, 11 gilets stabilisateurs, 8 paires de palmes, des masques et 3 ceintures de plomb) et du produit de la pêche (11kg d'holothuries de belle taille) avant de mener leur enquête pour tenter d'identifier le propriétaire de ce matériel. C'est en interrogeant les villageois présents qu'ils sont parvenus à obtenir le nom d'un armateur d'Ambanja, déjà connu de leurs services pour avoir été interpellé en 1998 pour des faits similaires. Le matériel était embarqué sur le « P'tit Poun », une vedette de 7 m équipée d'un moteur hors-bord de 15cv.

La femme du contrevenant connu sous le pseudonyme de « Laputa » s'est rendue sur les lieux pour prendre acte de la saisie. Le matériel ainsi que le produit de la pêche ont été mis sous scellés. Les holothuries ont ensuite été vendues à des collecteurs pour le compte de l'Etat.

La pêche au concombre de mer est une activité économique qui génère de substantiels revenus à Madagascar, incitant malheureusement les pêcheurs à tomber dans la facilité de pratiques illégales au détriment du patrimoine naturel marin du pays, qui subit de ce fait une pression mettant en péril la pérennité de la ressource.

D.B



28/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres