INFO PREMIER

Pr. Raymond Ranjeva : Engager une véritable transition

Le pays va mal. Face à ce constat amer, le Pr. Raymond Ranjeva, lors d'une conférence de presse, a partagé sa vision "Vonjy Aina", une démarche qui se propose de bâtir une transition capable de tirer profit des leçons du passé et du présent, de mettre en valeur le potentiel naturel et humain du pays. "Une offre de service", a-t-il tenu à préciser.

"Engager une véritable transition permettant de fonder la République nouvelle sur de bases saines et transparentes" : telle est la finalité de la démarche proposée par le Pr. Raymond Ranjeva, membre éminent de l'intelligentsia malgache qui n'entend pas rester les bras croisés face à la situation désastreuse dans laquelle se trouve le pays actuellement. Il estime qu'il faudra refonder les bases du "vivre ensemble" entre les citoyens, d'une part, mais également entre les citoyens et les dirigeants, d'autre part. Cela en prenant compte de l'avis de tous les acteurs de la vie publique, y compris la majorité silencieuse. Le Pr. Raymond Ranjeva estime qu'il faudra construire la transition sur le triptyque consensus, inclusion et neutralité pour aplanir les dissensions entre les Malgaches et redonner à Madagascar la place qui lui est due dans le concert des Nations.
Bon diagnostic
Et le Pr. Raymond Ranjeva de poursuivre son raisonnement en  expliquant que la construction de la transition devrait se faire en suivant quelques principes. Tout d'abord, il faudra, au lieu de s'empresser de définir un calendrier électoral, établir un bon diagnostic sur les maux qui ont mené le pays dans la tragique situation actuelle et d'un processus de guérison. Ensuite, il faudra définir les principes de base d'un projet de société qui soit respectueuse des droits du citoyen et de la valeur du dialogue. Enfin, il faudra mettre en œuvre des mesures d'urgence pour apaiser le climat de tension, réconcilier les Malgaches avec la politique au sens noble du terme, et relancer la machine économique.
Transition de bâtisseurs

Le Pr. Raymond Ranjeva a souligné que le principal défi qui se pose pour les Malgaches d'aujourd'hui est celui de notre responsabilité collective et individuelle envers les générations futures. La transition qui doit être mise en œuvre doit être une transition de bâtisseurs qui fera du cinquantenaire du retour de l'indépendance l'occasion d'un nouveau départ. Concrètement, il faudra une transition composée de technocrates capables d'assurer le bon déroulement des affaires nationales.

Pas d'intervention sur le cas de son frère

Répondant à la question d'un journaliste sur le présumé détournement de deniers publics (des dizaines de milliards) à la Banque centrale de Manakara impliquant son frère Louis Ranjeva, le Pr. Raymond Ranjeva a rappelé que l'affaire est entre les mains de la justice. Magistrat comme il est, il a laissé aux magistrats le soin de veiller sur cette enquête. "Moi et ma famille n'ont jamais fait aucune intervention" a-t-il précisé. Concernant son frère cadet, le Pr. Raymond Ranjeva a déclaré qu'il n'a pas d'information à son sujet.

Le Courrier-





14/08/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres