INFO PREMIER

Reconnaissance internationale: La France fait le premier pas.

La réception donnée hier par l'ambassadeur Jean-Marc Châtaigner, à la résidence de France à Ivandry, a tranché avec les précédentes. Cette fête nationale française du 14-Juillet a été, à entendre le discours du diplomate, l'occasion pour Madagascar de réintégrer la communauté internationale après avoir été mis au ban du reste du monde pendant plus de deux ans.


Il s'agit, pour Paris, de renouer avec la tradition républicaine qui a été mis en veilleuse, selon Jean-Marc Châtaigner. Cette tradition se manifeste par l'intervention successive de l'ambassadeur, suivie de celle du représentant du gouvernement malgache. A cette occasion, Jean-Marc Châtaigner, avec sûrement l'autorisation du Quai d'Orsay, a invité la ministre des Affaires étrangères Yvette Sylla, à intervenir au nom du gouvernement malgache.

L'ambassadeur de France n'a pas voulu commenter outre mesure son geste, mais tout porte à croire qu'il s'agit là d'une manifestation de la reconnaissance de la France des autorités en place. D'ailleurs, contrairement aux réceptions à l'occasion du 14-Juillet (entre 2009 à nos jours), les officiels, tel que le Premier ministre, n'ont pas été placés aux côtés de l'ambassadeur de France. Mais, hier. Par ce geste, la France interpelle la communauté internationale à prendre ses responsabilités, « pour qu'elle n'abdique pas comme elle a pu le faire dans le passé», en vue d'accompagner la Grande Ile à organiser des élections crédibles, dans les prochains mois.
Un message destiné à la communauté internationale afin qu'elle renoue avec le gouvernement malgache parce que la crise n'a que trop duré, d'autant plus que la feuille de route pour une sortie de crise, améliorée par l'amendement du secrétaire exécutif de la SADC, Tomaz Salomao, a été validée et adoptée par l'Union africaine.
Concernant toujours cette fameuse feuille de route, M. Châtaigner a, de nouveau, insisté auprès des trois mouvances, qui y ont été représentés par le professeur Albert Zafy et Mamy Rakotoarivelo, de signer ce document. Le diplomate a reconnu que « les élections ne font pas la démocratie, mais sans élections il ne peut y avoir de démocratie ».

Et pour garder le contact entre les acteurs politiques, la France a toujours convié les politiques sans exception, et a souhaité que le contact entre les membres de la classe politique malgache se prolonge dans d'autres milieux et dans d'autres espaces pour résoudre la crise. Jean-Marc Châtaigner, adoptant un langage franc et direct, a aussi interpellé les tenants du pouvoir face à l'importance de la lutte contre la corruption et autres formes de clanisme. Un fléau qui menace le tissu économique malgache qui se manifeste à travers l'existence de certains réseaux. Une pratique qui se propage en période de crise ou durant la transition, que l'ambassadeur de France a voulu dénoncer publiquement.

En tout cas, la France a encore, hier, manifesté publiquement son attachement à son lien privilégié avec Madagascar, en rappelant les valeurs partagées à travers l'appartenance à une même organisation régionale qu'est la Commission de l'Océan Indien (COI). Une manière pour la France de relancer l'idée d'une renforcement de la coopération entre les îles de la région, face à la piraterie maritime, et pour la valorisation de l'exploitation de ressources halieutiques qui a été occultée par la présence, quelque peu controversée, de la communauté économique de l'Afrique australe (Sadc). Une communauté qui n'aurait pas dû, dès le début, s'ingérer dans les affaires intérieures de Madagascar.

Quoi qu'il en soit, la France a ouvert la route de la reconnaissance internationale du régime transitoire. Il appartient désormais au gouvernement de Transition de saisir le ballon au bond et de gagner maintenant le cœur du reste de la communauté internationale, toute en respectant les principes de la bonne gouvernance.

Lambo Tahiri


15/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres