INFO PREMIER

Région Anosy Trois camions de bois de rose saisis

115 rondins de bois de rose ont été saisis dans le district de Tolagnaro, région Anosy. À cela s'ajoutent 824 pièces et 186 rondins de palissandre.

L'exploitation illicite de bois précieux continue. Une opération mixte menée par la gendarmerie, la police nationale et le district a permis, dimanche,
« la saisie de115 rondins de bois de rose à Tolagnaro. Ils proviennent de Farafangana, entre autres, mais les enquêtes préliminaires révèlent qu'on a sûrement voulu les embarquer dans les ports naturels à Tolagnaro », raconte le directeur de contrôle et de l'amélioration de l'intégration auprès du ministère de l'Environnement, le lieutenant-colonel Zipa Jean Hubert.
« Actuellement, les enquêtes sur les bois de rose sont en cours. Un procès verbal sera effectué et l'affaire sera portée auprès du tribunal. C'est à ce dernier de décider sur la destination de ces bois », explique toujours le lieutenant-colonel Zipa Jean Hubert.

Preuves à l'appui

Outre cette saisie de bois de rose, une autre opération a été menée depuis le 30 mars par les autorités locales de la région Anosy. Elle a permis de mettre la main sur une importante quantité de bois, dont nombre d'entre eux sont des palissandres. « En collaboration avec la société civile, l'administration et les autorités locales ont saisi plus de 824 pièces de palissandre sous forme de madriers, à Ivorona, et 186 rondins », rapporte dans un communiqué l'Alliance Voahary Gasy. Selon toujours la société civile œuvrant dans l'environnement, cette opération a eu lieu grâce à la contribution de Asity Madagascar, membre de l'Alliance et promoteur de la nouvelle Aire protégée de Tsitongambarika. Les autorités locales se sont mobilisées grâce « à des preuves photos et vidéos prises lors des visites menées auprès des six communautés de base concernées directement par l'aire protégée », explique le communiqué.

L'exploitation illicite de bois précieux reste ainsi importante dans la Grande île. Le Nord-est occupe toujours la première place en terme de coupes illicites. L'Alliance Voahary Gasy incite d'ailleurs « le gouvernement à faire un pas significatif vers l'instauration de la bonne gouvernance environnementale par la mise en application stricte des lois en vigueur ».

Judicaëlle Saraléa



05/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres