INFO PREMIER

Rolland Ratsiraka: Jeu personnel ou double jeu ?

Rolland Ratsiraka n’a jamais caché ses ambitions présidentielles pour lesquelles personne  ne peut lui critiquer ni lui en vouloir. Il n’empêche que les anti-Ravalomanana comme lui n’ont pas compris son comportement vis-à-vis du régime Rajoelina grâce auquel le candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2006 et surtout l’ancien maire de Toamasina qui a été victime de l’harcèlement de Marc Ravalomanana, a pourtant pu se libérer en matière d’expression.

D’après les pro-Rajoelina, le dernier fait d’armes de Rolland Ratsiraka serait un double jeu sinon un jeu personnel.
Des politiciens rapportent notamment que lors de leur rencontre avec Leornardo Simao, hier après-midi, ce dernier aurait déclaré que M. Ratsiraka était venu le voir au Colbert mercredi en fin d’après-midi pour exprimer ses opinions sur les discussions politiques tenues à Ivato.

Les propos tenus par le neveu de l’amiral auraient outré M. Simao qui se serait décidé à quitter le pays et abandonner la médiation malgache. La rencontre entre les émissaires de la rencontre d’Ivato avec Leonardo Simao, hier en fin de matinée, aurait heureusement permis d’empêcher la démission de ce dernier à qui la communauté internationale a confié tous les pouvoirs pour entériner pour de bon la feuille de route au nom de Joachim Chissanno.

Hier soir, ce dernier était l’invité à dîner du ministre français de la Coopération Henri de Raincourt. Une rencontre qui intervient normalement après l’entretien entre le président Sarkozy et le chef d’Etat sud-africain Jacob Zuma. On sera fixé dans les prochains jours sur les décisions prises en matière de résolution de la crise malgache pour laquelle la position de la France est déjà plus ou moins connue.
Tout dépendrait, en fait, de la puissance des forces en présence. Mais du côté de l’un ou de l’autre camp, on s’interroge par exemple sur la position réelle de Rolland Ratsiraka qui goûte aux bénéfices de la transition tout en faisant siennes les critiques de l’opposition.

En jouant un jeu aussi trouble, le neveu de l’Amiral n’a aucune chance de se rendre crédible aussi bien du côté des partisans du déchu Marc Ravalomanana qu’au sein des partisans de Andry Rajoelina ou des anti-Ravalomanana, c’est selon. La crédibilité de Rolland Ratsiraka serait mise en doute par sa déclaration condamnant l’interdiction de son oncle Didier Ratsiraka et son silence sur le cas de Ravalomanana.
Est-ce ce genre de personnage qui prétend se porter candidat à l’élection présidentielle ?

Sa


04/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres