INFO PREMIER

Socolait: Détournements et menaces de mort

La seule industrie laitière du pays encore en activité connait aujourd’hui d’immenses problèmes à la suite de détournements opérés par une responsable commerciale.

Comme toujours malheureusement, la dame en question a abusé de la confiance des dirigeants de l’entreprise en détournant des produits finis (lait concentré, yaourt…) mais aussi les recettes des ventes.
Finalement, le crime est découvert et une plainte a été déposée auprès des autorités compétentes. L’enquête a permis de savoir que la dame avait également filouté des distributeurs en achetant des bougies et d’ autres produits courants sans les payer.
 L’enquête a alors conduit les autorités judiciaires et policières malgaches à saisir leurs homologues mauriciennes en vue de l’extradition de la dame en question.
C’est donc ce jour que la responsable indélicate est prévue de rentrer au pays pour se faire arrêter.

Comble de malheur pour les victimes, de hauts responsables de la Transition se sont déjà mobilisés pour protéger l’ancienne responsable commerciale de Socolait.  C’est peut-être la raison pour laquelle les dirigeants de l’entreprise reçoivent des menaces de mort selon lesquelles toute la famille, des grands-parents aux petits-fils, disparaîtront si on persiste à poursuivre la collaboratrice indélicate.
Quand la menace est assortie des informations sur l’intervention de hauts responsables de la Transition, on s’inquiète logiquement. Surtout quand on sait que la dame en question est la fille d’un ancien ministre qui pourrait jouir de la solidarité d’anciens dirigeants.

En tout cas, si la solidarité entre anciens ministres ou encore les descendants de tel ou tel corps administratifs est a priori louable, le lobby que ce genre d’association veut imposer est inacceptable quand il s’agit de protéger des malversations. Sinon, ce genre de regroupement ne serait qu’à l’image de la maffia italienne ou New Yorkaise.

En effet, ce n’est pas parce qu’une employée indélicate est la fille d’un ancien ministre que des dirigeants se mobilisent  sans tenir aucunement compte des préjudices à la société victime. On parle notamment de plusieurs milliards.

Ce chiffre ne tient pas compte des impacts au niveau de la région Vakinankaratra dont l’élevage de vaches laitières a pu survivre, après la fermeture de Tiko, grâce à l’existence de Socolait qui a assuré la collecte du lait produit dans les villages.

Aujourd’hui, des responsables de la Transition  veulent intervenir pour on ne sait quelle raison, ou plutôt pour les raisons que l’on sait par rapport à certaines personnalités, sans tenir compte des risques sur une région et des milliers de personnes qui vont s’appauvrir si on va protéger des voleurs. L’échelle du Vakinankaratra et de Socolait est en fait extensible à tout le pays. Qui en est conscient ?

S.A



31/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres