INFO PREMIER

Un Malgache sur deux meurt de faim

Les impacts de la crise sur la sécurité alimentaire semblent préoccupants à Madagascar. Une personne sur deux est en situation d'insécurité alimentaire dont 68% dans le Sud. 35% de la population rurale a faim et près de 50% est vulnérable à l'insécurité alimentaire.
Ces informations ont été tirées du rapport d'un émissaire des Nations unies sur le droit à l'alimentation, Olivier de Shutter, au terme de sa mission dans la Grande île.



Et de tirer la sonnette d'alarme pour que les autorités compétentes mettent en place les dispositifs nécessaires pour que la population jouisse de son droit à une nourriture adéquate malgré la crise.Un Malgache sur deux est en situation d'insécurité alimentaire à Madagascar. Cette proportion est de 68% dans la partie Sud du pays. Ces informations émanent du rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à l'alimentation, Olivier de Shutter, qui arrive au terme de sa mission à Madagascar.

Le droit à l'alimentation est complètement bafoué à Madagascar car un Malgache sur deux est actuellement en situation d'insécurité alimentaire. « L'immobilisme de 27 mois ne doit plus durer », a déclaré le rapporteur Olivier de Shutter, hier lors de la rencontre avec la presse hier à Andraharo clôturant sa mission officielle dans le pays. Et de poursuivre son rapport : « 90% de la population se trouve dans l'instabilité nutritionnelle dont plus de 50% est victime d'insécurité alimentaire temporaire. En outre, la majorité des enfants de moins de deux ans sont affectés par une grande insécurité nutritionnelle et des femmes âgées entre 15 et 49 ans ont une taille inférieure à 145cm ». En fait, les sanctions internationales que subit la Grande île et l'immobilisme du gouvernement ont clairement aggravé la situation et « tous les indicateurs liés à la sécurité alimentaire sont au rouge ».

Situation dramatique dans le Sud

Le grand Sud est la région la plus affectée par l'insécurité alimentaire et la situation s'avère dramatique : 68% des ménages ne jouissent pas de leur droit à une alimentation adéquate. La faim affecte de manière disproportionnée les ménages dirigés par les femmes ou les personnes âgées. Plus de la moitié des ménages n'ont pas de revenus courants leur permettant de faire face aux seules dépenses en nourriture. Toujours selon le rapporteur de l'ONU, « Pour ne pas mourir de faim et faire face aux dépenses de base, les ménages réduisent le nombre de repas et passent à des régimes alimentaires diversifiés privilégiant le manioc ou la patate douce. Ou encore ils vendent leur bétail pour subvenir à leurs besoins lors de la période de soudure et ainsi de suite ».

La crise humanitaire guette

Tout compte fait, le pays est en régression et une crise humanitaire majeure se profile à l'horizon malgré le dynamisme avant la crise. Ce dynamisme concerne la mise en œuvre du plan national d'action pour la nutrition dont la 2e phase a été interrompue en 2009 en raison de la situation politique incertaine et du retrait des bailleurs de fonds. Vient ensuite la bonne pratique agroécologique à l'échelle expérimentale dont le financement a également été suspendu, sans parler du projet de guichet unique de l'EBDM. Concernant la sécurisation foncière, par exemple, les investisseurs se font rares et le processus de certification piétine : seules 416 communes sur 1.550 disposent de guichets fonciers depuis 2006 et 60.000 certificats ont été délivrés sur les 2,5 millions de demandes à satisfaire.

En conclusion, le rapporteur Olivier de Shutter a souligné que les impacts de la crise sur la sécurité alimentaire sont importants : 35% de la population rurale a faim et entre 48% et 50,1% souffre d'insécurité alimentaire. Le droit à l'alimentation n'est pas reconnu étant donné que Madagascar ne dispose pas d'une institution nationale pour la promotion des droits de l'homme dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de nutrition. D'où la nécessité de consacrer des ressources aux droits économiques et sociaux de la population dont le droit à l'alimentation.

Noro Niaina



23/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres