INFO PREMIER

Visite du terrain par Andry RAJOELINA la « Cité Fitiavana » Anosiala - Ambohidratrimo

Visite du terrain par Andry Nirina RAJOELINA la « Cité Fitiavana »
Anosiala - Ambohidratrimo
Jeudi 25 Novembre 2010


Le Président de la Haute Autorité de la Transition, SEM Andry Nirina RAJOELINA, a procédé, ce Jeudi 25 novembre 2010 à 11 heures du matin, à la visite du terrain devant abriter les logements sociaux à Anosiala Ambohidratrimo. A cette occasion, le Chef de l'Etat a été accompagné par le Ministre de l'Aménagement du Territoire et de la Décentralisation, Hajo ANDRIANAINARIVELO. Ce dernier a donné au Président Andry RAJOELINA les explications techniques, avec un plan à l'appui, sur ce terrain d'une superficie totale de 55 ha.

3 maisons prototypes en dur sont déjà exposées sur le lieu. Rappelons que l'une de ces maisons a été offerte gratuitement à la famille de Madame Rakotonirina Oliva, (30 ans, mariée avec un enfant) première bénéficiaire de l'offre suite à l'annonce du Président Andry RAJOELINA au Palais des Sports de Mahamasina le Samedi 06 novembre dernier. La maison appartenant à la famille d'Oliva est exceptionnellement meublée, un cadeau  offert par le Couple présidentiel.

Ces nouveaux logements d'Ambohidratrimo sont baptisés « cité Fitiavana » car, selon le Président Andry RAJOELINA, « sans l'amour de la patrie, on ne peut pas développer le pays ». Il est à noter que chacune des maisons s'étale sur une superficie de 56 m² (dont 7m/8, et 3m d'hauteur) et comprend 2 chambres à coucher, 1 living, 1 cuisine et 1 salle de bain.

Les maisons seront vendues au système de vente-location à raison de 150 000 Ar par mois payable pendant 5 ans.  « 10 millions d'Ariary pour ce type de maison est un prix vraiment abordable. Normalement, dans la Capitale, une maison de ce genre s'achète à plus de 30 millions d'Ariary. A Antananarivo, une petite maison est actuellement louée à 150 000 Ar par mois.

Ces logements sont vraiment une aide du régime actuel à la population malgache pour que chacun puisse réaliser son rêve. Pour ces logements sociaux, le terrain est titré d'office au bénéficiaire et l'Etat se chargera en même temps de l'alimentation en eau et en électricité de chaque maison», a avancé le Président Andry RAJOELINA.
Ainsi, tous les jeunes tananariviens de moins de 35 ans, mariés et salariés, peuvent d'ici peu déposer leurs dossiers.

Pour cette année, 10 000 maisons seront d'emblée construites et les bénéficiaires seront tirés au sort pour une vraie transparence. D'autres maisons seront construites chaque année. Dans la foulée, le Président de la Haute Autorité de la Transition a tenu à préciser que, « contrairement aux rumeurs qui circulent, ce n'est pas un projet préparé à la hâte. Au contraire, ce projet a été bien concocté. La preuve, les travaux de terrassement ont déjà commencé 3 mois auparavant ». Par ailleurs, le Président de la HAT a indiqué que « la mise en place de ces logements sociaux permet de créer des nouveaux emplois car, au titre de l'année 2011, un important budget d'environ 500 milliards de Fmg sera consacré à la construction des nouveaux logements dans toute l'île ».

Selon les explications du Chef de l'Etat, « 2 types de logements seront mis en vente dans toute l'île : des maisons en dur comme celles qui se trouvent à Ambohidratrimo et dont la durée totale de la construction est de 1 mois. Et des maisons préfabriquées (comme celles présentées au Palais des Sports de Mahamasina le 06 Novembre dernier) faites en mousse avec isolation phonique et thermique. La durée totale de la construction de ce second type de maison est de 10 jours ».

Les travaux de construction de la « Cité Fitiavana » à Ambohidratrimo, financés entièrement par le régime de Transition, sont exécutés par des entreprises malagasy. Pour les autres Régions, les appels d'offres sont déjà lancés. En ce qui concerne les panneaux solaires, le Numéro Un de la Transition a indiqué qu' « ils arriveront bientôt à Madagascar et les distributions se feront grâce à la collaboration avec les Communes et les Fokontany ».

Hormis ces logements sociaux d'Ambohidratrimo, d'autres Cités du même genre seront également construites à Lazaina, à Betsizaraina et à Ivato (près de l'aéroport). En tout, une superficie totale de 150 à 200 hectares abritera ces nouveaux logements à Antananarivo.

Politique :
En marge de cette visite, le Président de la Haute Autorité de la Transition a accepté de répondre aux questions des journalistes sur les actualités politiques.
D'emblée, concernant une éventuelle arrivée des émissaires de la SADC à Madagascar, le Chef de l'Etat a souligné que, « pendant 20 mois, la Communauté Internationale et les politiciens nationaux ont déjà livré leurs points de vue sur la crise mais, le 17 novembre dernier, le Peuple malgache a exprimé ses opinions par la voie des urnes. Chaque citoyen a montré sa volonté d'avancer pour l'avènement de la 4ème République. Il ne reste plus que l'officialisation des résultats du scrutin ».

Et lui de continuer : « si ces émissaires de la SADC sont venus pour semer des troubles, qu'ils restent chez eux ! Mais s'ils sont venus pour aider les Malgaches à poursuivre la voie tracée par la majorité de la population, ils sont les bienvenus !  Les Malgaches ont besoin d'apaisement. Il n'existe aucune autre voie démocratique que les élections ».   « Le Référendum constitutionnel du 17 novembre dernier s'est déroulé dans la transparence totale. L'utilisation des bulletins uniques, une grande première dans le pays, est une grande étape pour la population. Aucun électeur n'a été transporté jusqu'au bureau de vote ; aucun électeur n'a été mis sous une quelconque pression ; aucun matériel informatique ne se trouvait en panne. Seulement 0,5% des électeurs ne sont pas inscrits dans la liste électorale mais ils ont, par la suite, pu honorer leur devoir civique », poursuit-il.

Par ailleurs, suite à une question d'un journaliste, le Président Andry Rajoelina a souligné que,  « après la proclamation officielle des résultats du Référendum, devant consacrer  la mise en place de la 4ème République, le Chef du Gouvernement pourra, d'ores et déjà, entamer les différentes consultations pour un remaniement gouvernemental ». 

Et enfin, concernant le report des dates des élections communales, le Président de la HAT de préciser que « les dirigeants se mettent à l'écoute des aspirations de tout un chacun. Les élections communales ne sont pas déterminées ni dans l'Accord politique d'Ivato ni à la Conférence nationale. Seules les élections législatives et présidentielles y sont définies. Ce qui explique que les dates de ces 2 élections, du moins jusqu'ici, seront maintenues. Toutefois, le report de la tenue des élections communales a été décidé par les deux Assemblées de la Transition (CST, CT). Les dates exactes seront étudiées pour que ces élections puissent se tenir au moment propice ».

D.B




25/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres